8 février 2021 Léo Jadaud

Première course, première victoire !

Après plusieurs mois de préparation et plusieurs stages afin d’appréhender le début de saison dans les meilleures conditions on y est, la reprise a sonné ! Découvrez la première course de l’année racontée par Pierre Billaud.

 » Covid oblige, j’ai dû montrer patte blanche pour me diriger vers l’Espagne afin de participer à la première manche de la Scott Marathon Cup à Mediona, en Catalogne, non loin de Barcelone.

C’est toujours un plaisir de reprendre sous le soleil et surtout dans la poussière Catalane. La première course d’une nouvelle saison est toujours particulière, personne ne sait vraiment où il en est physiquement par rapport à la concurrence. On espère tous que la préparation hivernale va payer. Pour ma part, les statistiques des derniers entraînements sont encourageantes mais comme tout le monde, j’appréhende la réaction de mon organisme face aux premières grosses intensités. Dans tous les cas, j’ai surtout très hâte de pouvoir remettre un dossard et de repartir sur une page blanche.

 

 

Pour être en accord avec les restrictions sanitaires actuelles mises en place en Espagne, les organisateurs ont préféré changer de format de course en proposant un contre-la-montre. Un type d’effort particulièrement violent où chaque participant partira à un intervalle régulier de 30s. L’autre particularité du contre-la-montre, c’est que les repères concernant son propre classement sont quasi-absents durant la course. Pour ce qui est du parcours, deux tours d’un circuit de 22km pour 650m de dénivelé sont demandés. Un tracé très agréable à rouler, avec de beaux singles, quelques passages techniques et des difficultés plutôt roulantes. Autant dire que ça risque de rouler vite, très vite.

Le dimanche matin, je pars dans les derniers à 11h54, dossard n°4 accroché au guidon. La stratégie est simple, être à bloc dès le départ et voir si je tiens. Je ne compte pas me faire rattraper par l’un des trois concurrents partis juste après moi qui sont loin d’être des débutants.

Le départ est donné, je m’élance et arrive rapidement dans la première difficulté. J’aperçois rapidement des concurrents partis juste devant moi et reviens petit à petit sur eux. Je me dis alors que soit je suis parti trop vite et que je risque de le payer dans le dernier tour, soit que les sensations sont bonnes. Bref, je continue sur la même lancée et reviens sur le dossard n°5, un concurrent direct que je n’arrive pas à dépasser. Les descentes s’effectuent à vives allures et il faut être prudent à la fois aux aspérités du terrain, mais aussi aux concurrents partis plus tôt qui sont dans leur deuxième tour. Je dois les doubler pour ne pas perdre trop de temps en restant derrière eux.

À l’entame du deuxième tour, mon concurrent au dossard n°5 est toujours devant moi. Je lui fais signe de rouler afin que je profite aussi de l’aspiration avant d’aborder la prochaine difficulté où je compte l’attaquer pour le semer une bonne fois pour toute. J’arrive à m’en défaire mais pas suffisamment, et il parvient à combler l’écart. Je retente ma chance et cette fois-ci sera la bonne. Toujours aucun retour de l’arrière, je sais qu’il me reste une ultime difficulté avant de basculer dans la dernière partie à profil descendant. Pas de calcul à faire, il faut y aller. Je bascule tout seul, je verrai bien le résultat à l’arrivée. En tout cas, je me régale en descente et les sensations sont bonnes.

 

 

Je franchis la ligne après 1h 51min et 35s, le meilleur temps enregistré en attendant les trois derniers participants qui ont encore la possibilité de faire mieux. Une minute et trente secondes plus tard, toujours personne, et c’est avec joie que je remporte ce contre la montre !

Un peu surpris tout de même par rapport au plateau de coureur plus que relevé, mais surtout très satisfait de ce résultat qui lance de la meilleure manière cette saison 2021. Je vais maintenant tâcher de garder le cap mais également essayer de trouver un nouvel événement dans les semaines à venir. La période actuelle est encore très contraignante pour les organisateurs d’évènements et j’espère qu’elle va s’améliorer rapidement ! « 

Crédits photos : Francesc Llado 

Partagez l’article sur les réseaux sociaux

Somebody
  • Share:
sharebloc

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

TRAVAILLONS ENSEMBLE

Prenons le temps d’échanger sur votre projet sportif et misez sur le digital !

worktogether